Organisation de la description archivistique

Selon les recommandations DeMArch (§ 1.4)

Ainsi, une description de manuscrits et d’archives peut se limiter à une description globale, ou s’articuler selon une structure à plusieurs niveaux, comprenant une description d’ensemble complétée par des descriptions des parties composantes. À l’intérieur d’un ensemble de documents, l’institution peut choisir de décrire certaines parties, voire certaines pièces, avec plus de détails que d’autres. […]

Dans une description à plusieurs niveaux, les informations fournies à chaque niveau hiérarchique concernent le niveau décrit et, par héritage, ses niveaux subordonnés. Le principe selon lequel une information doit être adaptée à son niveau de description implique que les informations communes aux composants doivent être données au plus haut niveau approprié — sans les répéter aux niveaux inférieurs — et que, à l’inverse, une information relative à l’un des composants doit être donnée uniquement au niveau de ce composant et non au niveau supérieur.

La description archivistique est contenue dans l’élement <archdesc>. La hiérarchisation se traduit par l’imbrication, à l’intérieur de <archdesc> (qui correspond à la description de plus haut niveau), de composants <c> regroupés dans un <dsc> unique.

<archdesc>
   [éléments de description du fonds ou de la collection]
   <dsc>
      <c>
         <c>
            <c>...</c>
            <c>...</c>
         </c>
         <c>
            <c>...</c>
         </c>
         <c>...</c>
      </c>
   </dsc>
</archdesc>

Eléments EAD associés

archdesc | dsc | c

Print Friendly, PDF & Email